La mascotte

Zblou

Sous les pins.

 

Parmi la flore diversifiée de la forêt domaniale d'Olonne, entre le chêne et le robinier, c'est sous les pins, ces arbres immortels, que Zblou a posé ses pattes pour la première fois sur terre.

 

Débarquant sur les terres vendéennes, il ne se doutait pas de ce qui l'attendait.

 

D'un côté, son existence a toujours été guidée par la soif de la découverte.  Partir à l'aventure, vadrouiller, voyager... en un mot : vivre.

Que vous nous croyez ou non, Zblou est très spécial. Ce grand chien vient de la planète BlueZity, qui a la particularité de donner à ses habitants une jolie couleur bleue. Située à 85 années lumière, BlueZity faisait mener à ses résidents une vie simple.
Trop simple.

 

Pour Zblou, l'ennui, la morosité et la lassitude s'emparaient de lui, un peu plus chaque jour. Alors oui, il avait des amis, dont Aly et Hiène avec qui il adorait se trémousser sur «Blue» du groupe Eiffel 65, mais cela ne lui suffisait pas.

Au vu de son état, ses parents décidèrent de lui offrir pour son ouafniversaire, une paire de lunettes de soleil.

Ces lunettes n'étaient pas n'importe lesquelles. Ces lunettes étaient spéciales.

Il suffisait de penser, d'imaginer un lieu pour que d'un « Zbbbrrrr » des lasers se mettent à dessiner une porte temporelle permettant de se rendre à l'endroit souhaité.

 

Grâce à ces lunettes qui, avouons-le, lui donnaient aussi cet air atypique de « cool-attitude », Zblou a pu découvrir et vivre beaucoup d'aventures. Il a fini par imaginer une expédition sur une planète bleue, et... C'est évidemment ainsi qu'il est arrivé chez nous.

 

Au détour de l'un de l'une de nos sorties collectives à la Tantouille, nous sommes tombés nez à truffe avec Zblou.

 

Au premier coup d’œil, ce qui nous a perturbé fut sa couleur.

Bleu.

 

 

Il était bleu.

Bleu on vous dit...

BLEU !

C'était forcément quelqu'un de bien.


Le soleil brillait comme à son habitude, une petit brise marine soufflait tandis que nous faisions connaissance.

 

 

« Je viens d'un autre monde ».

La phrase résonnait dans nos têtes.

 

 

Il est vrai qu'au club, au SCO, nous sommes tous très différents, venant de tout horizons, avec une variété de caractères (très affirmés pour certains), et pourtant nous sommes tous liés.

 

 

La différence est notre richesse.

 

  

 

 

Après avoir écouté Zblou raconter son histoire, l'un d'entre nous a regardé sa montre.

La grande aiguille rejoignait la petite au nord.

 

Midi.

 


« Eh les gars, c'est l'heure de l'apéro ! »

  

L'apéro ? Quézako ? Zblou n'en avait jamais entendu parler, et cela l'interloquait.

Nous lui avons proposé de rester avec nous, de découvrir la région, le club et nos activités. 

 

 Ses sens se sont développés. Entre nos marais, nos plages et nos forêts, de Tanchet au Jaunay, en passant par la Butte de ski et Finfarine, le chien bleu a pu flairer des effluves variées et fortement prononcées.

 

Certes, il y avait le parfum marin, toujours présent dans l'air de la côte vendéenne, mais entre convivialité, familiarité et partage

 

« ils m'ont fait goûter des aliments que je ne connaissais pas mais dont je raffole à présent: il y a le préfou, la gâche, la trouspinette, le fion, mais surtout leur jambon/mogette ! »

 

Ca réchauffe aussi bien l'intérieur que l'extérieur !

 

Sa voracité pour nos spécialités, notre amour passionnel pour les chiens, sans oublier l'ambiance du club l'ont rapidement intégré à notre groupe.

 

 

Education, Agility, en passant par le Flyball, l'école des chiots sans oublier les chiens visiteurs, la marche éducative, la canimarche et le canicross, Zblou était comblé d'observer la passion que l'on plaçait dans nos activités et que nous aimions transmettre.

«Parfois, (en général un peu après 13h), je ne comprends pas tout ce qu'ils disent. Ils emploient un langage assez étrange, avec très peu de vocabulaire, où certains mots comme « vérole » ou « bim » reviennent très souvent ! Des gestes étranges aussi ; l'un d'eux se déplace fier comme un coq, un autre encore fait des tcheks à en faire tomber les mains ! On ne sait jamais s'il faut faire 2 ou 4 bises. C'est déconcertant au début, mais on s'y habitue vite. Au final, je trouve ça presque aussi cool que mes lunettes !»

Depuis, Zblou a trouvé et décidé qu'il profitait au mieux de la vie à Olonne, entre le sable et les poilades.

 

Le chien bleu aux allures de superstar a rapidement adopté notre éthique.

 

Entre convivialité, entraide, partage et passion, il reste avec nous et nous suit dans chacun de nos événements.

 

De toutes ses expériences et par son optimisme, Zblou a pu nous apprendre qu'il fallait toujours voir le verre a moitié plein plutôt qu' à moitié vide.

 

En continuant avec nous, il a pu apprendre que tout seul on va plus vite, mais ensemble on va plus loin

 

••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••••


Sous les pins.

 

Souvenez-vous.

C'est sous les pins qu'il a posé ses pattes sur terre.

Le fruit de l'arbre, la pomme de pin, ornait le sommet du sceptre de Dionysos, le dieu de la vigne et du vin

Qui sait, peut-être était-il prédestiné à nous rejoindre ?

Un bleu parmi les bleus.